TOP 10 DES MÉTIERS DU MANAGEMENT DU SPORT

A quoi peut bien préparer une école de sport si elle ne permet pas de devenir un sportif sur le terrain ? Tour d’horizon des métiers auxquels les écoles MediaSchool Sports préparent.


Franck Papazian - président de MediaSchool - et Teddy Riner – judoka, double champion olympique et 10 fois champion du monde – se sont lancés sur le marché de la formation dans les métiers du sport en développant MediaSchool Sports, avec des nouvelles écoles à Marseille, Nice, Montpellier et Strasbourg qui viendront, à la rentrée 2021, compléter l’offre déjà existante à Paris, Toulouse et Rennes. Son objectif est de former à tous les métiers nécessaires à la promotion et à l’organisation d’événements sportifs. MediaSchool Sports a aussi pour mission de proposer une deuxième carrière aux grands sportifs. 

1 - Stadium manager 

Son rôle est de prendre en charge tous les événements qui se déroulent au sein d’une structure sportive, et de superviser la gestion et l’organisation du lieu en prenant en compte la partie financière. Communiquant, manager et chargé de projets, le stadium manager - ou directeur de stade - cherche avant tout à vendre le plus de billets possibles pour remplir sa structure. Pour cela, il cherche à fidéliser sa clientèle. Le stadium manager doit avant tout être une personne très organisée, rigoureuse et qui s’adapte facilement. Il doit aussi maîtriser l’anglais et avoir une bonne expertise managériale et commerciale. 

2 – Attaché de presse dans le sport 

L’attaché de presse dans le sport gère les relations presse des acteurs du sport (athlètes, associations, manifestations et fédérations sportives). Lien entre les sportifs et les médias, il a pour objectif de promouvoir la personne ou l’organisation pour laquelle il travaille aux yeux du public. Il doit donc se rendre visible par les médias du secteur en envoyant des communiqués de presse et en organisant des rencontres avec les journalistes. En second temps, il doit mesurer l’efficacité de ses actions en regardant les retombées médiatiques. Il doit donc être autonome, avoir une bonne culture sportive, de solides compétences rédactionnelles et relationnelles. 

3 – Responsable communication dans le sport 

Le responsable communication dans le sport travaille en équipe pour faire connaître la structure pour laquelle il travaille. Pour cela, il lui est nécessaire de mettre en place une stratégie de communication. Selon la taille et l’organisation de son entreprise, il est plutôt dans l’opérationnel ou dans la gestion de projet. Dans le premier cas, il peut aussi bien organiser des événements pour augmenter la notoriété et la visibilité de l’entreprise pour laquelle il travaille, que publier sur les réseaux sociaux ou écrire des articles d’actualité pour informer ses clients. Dans le second, le responsable communication manage des équipes dans les différentes actions de la stratégie de communication. Pour atteindre ses objectifs, il doit donc absolument savoir analyser, convaincre et être organisé. Il doit aussi savoir manager des équipes et être doté d’une aisance rédactionnelle en plus d’avoir de solides connaissances en marketing et communication. 

4 – Responsable billetterie 

Chef d’orchestre, il participe à l’ensemble des missions qui touchent la billetterie d’une structure sportive aussi bien sur la partie stratégique, analytique et opérationnelle. Le responsable billetterie a des objectifs de chiffres à la fin d’un événement. Pour atteindre ces objectifs, il va d'abord définir la grille des tarifs de chaque billet, puis développer une stratégie pour les vendre : d’un côté un personnel à la billetterie et de l'autre avec des mises en place de partenariats et des accords avec des revendeurs. Il met aussi en place une stratégie de communication pour toucher un maximum de public. Au cours de l’opération, il vérifie les statistiques pour savoir si les objectifs seront atteints et pour prendre des mesures en conséquence. A la fin, il établit le bilan et adapte sa stratégie aux nouvelles opérations à venir. Le responsable billetterie doit donc être organisé, rigoureux, autonome, avoir un bon relationnel et maîtriser l’anglais. 

5 - Chargé de projet événementiel sportif 

Son rôle est d’organiser des manifestations sportives de A à Z en respectant un cahier des charges précis. Pour cela, il doit manager toutes les équipes nécessaires à sa bonne réalisation. Le chargé de projet événementiel sportif doit donc être très organisé, avoir de bonnes capacités de management, de solides connaissances de l’écosystème du sport et maîtriser l’anglais. 

6 - Responsable RSE dans le domaine du sport 

Son rôle est d’organiser et de piloter la stratégie de l’entreprise sur le plan économique, environnemental et social. En plus d’avoir une sensibilité éthique, il lui est impératif d’être rigoureux, organisé et d’être un bon communiquant. Le métier de responsable RSE est accessible avec une formation spécialisée qui ouvrira à la rentrée 2021 au sein de Paris School of Sports. 

7 - Chargé de partenariats sportifs 

Proche du responsable sponsoring sportif, le chargé de partenariats sportifs met en place des campagnes de sponsorisation et de partenariats en renouvelant les existants ou en en créant de nouveaux. Il doit convaincre la marque, un événement sportif, une fédération, une équipe, une organisation sportive d’investir pour gagner en visibilité et gère toutes les activations nécessaires pendant les campagnes. Dans un second temps, il est en charge de la partie commerciale de l'entreprise pour laquelle il travaille. Il s’occupe de la prospection et de la stratégie commerciales amenant parfois à faire des actions de promotion. Le chargé de partenariats sportifs a une aisance relationnelle, une bonne connaissance du milieu sportif et maitrise les techniques de négociations. 

8 - Manager e-sport 

Garant de la cohésion de son équipe e-sport et en charge des démarches administratives, le manager e-sport en est le support technique et opérationnel. Il recherche des partenaires, résout les conflits entre les joueurs, les inscrits aux tournois et fait le lien entre les joueurs et les médias. Le manager e-sport est donc quelqu’un de rigoureux, organisé, qui a un bon relationnel et qui a des connaissances en marketing et relations presse. 

9 - Directeur de structure sportive 

Pour une salle de sport, un stade, un complexe sportif..., le directeur de structure sportive est un gestionnaire sur tous les fronts. Il peut aussi bien gérer les demandes de subventions que mettre en place des partenariats. Il s’occupe aussi de la partie RH et dirige les équipes qui travaillent dans sa structure. Le directeur de structure sportive doit donc parfaitement connaître le milieu du sport, en plus d’être polyvalent et organisé. 

10 - Responsable marketing sportif 

Le responsable marketing sportif est en charge de la promotion d’une marque ou d’un produit lié au sport. Il cherche à la fois à vendre son service et à renseigner les acheteurs. Pour cela, il établit une stratégie de développement marketing. Donc, la première étape de son travail repose sur les études. Il recueille des informations sur les usages, les produits, les tendances, les goûts, les typologies de consommation des produits et les cibles. Parfois, il travaille avec les équipes événementielles pour organiser des événements pendant lesquels seront promus les produits ou la marque. Il doit donc avoir de solides connaissances en marketing et tout savoir sur le sport. De grandes capacités d’analyse, de curiosité et de management sont aussi requises dans ce métier. 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.