SCHNEIDER ELECTRIC MARATHON DE PARIS : UNE EXPERIENCE AU CŒUR DE L’ENSEIGNEMENT

Evénement sportif majeur, le Schneider Electric Marathon de Paris rassemble chaque année plus de 60 000 coureurs venus de tous les horizons. Une manifestation sportive de cette envergure ne serait pas réalisable sans l'implication des 3000 bénévoles présents. Gérard Barin, spécialiste du marketing sportif et intervenant chez Paris School of Sports, a permis à nos étudiant.es de deuxième année d'être bénévoles sur cette course internationale.

Le bénévolat

Animé par l’envie de transmettre et d’aider ses étudiant.es, Gérard Barin est convaincu que l’expérience acquise constitue un point essentiel pour chacun d’eux. Le statut de bénévole est selon lui le plus intéressant : « Le but en permettant aux élèves de deuxième année d’être bénévoles sur un événement comme le Marathon de Paris, est de leur faire prendre conscience de l’importance qu’ont les bénévoles sur un événement comme celui-là. Sans eux, l’organisation de l’événement ne serait pas possible. Pour 35 000 coureurs sur l’édition 2021, il y avait 3000 bénévoles ».

Pour lui, l’objectif est aussi de permettre aux étudiants d’être en contact très tôt avec le monde du sport, en côtoyant les personnes qui y travaillent. Ainsi ils ont, très tôt, la possibilité de mettre en pratique les notions les plus importantes vues en cours. Tout devient plus concret pour eux !

Cette expérience, riche en émotions pour les étudiant.es, leur a permis d’appréhender de très près le statut de bénévole tout en faisant partie de l’organisation d’un des événements les plus suivis au monde.

Etudiante en 2ème année, Salomé Chouard nous partage ses impressions : « C’était la première fois pour moi que j’occupais le statut de bénévole au sein d’un événement sportif de cette importance. Cela a été très intéressant d’être au plus près de l’action et de comprendre l’organisation d’une telle manifestation » explique-t-elle, avant de poursuivre : « cette journée était une belle expérience car j’ai pu côtoyer tous types de personnes, de différents âges et de différents horizons. Au cœur de l’événement, j’ai ressenti une atmosphère particulière et fait de belles rencontres. J’espère de nouveau avoir la possibilité d’être bénévole sur un événement de ce type, pour enrichir mon expérience et élargir mon réseau ».  

Les missions d’un bénévole

Les étudiant.es étaient présent.es sur les lieux les jeudi et vendredi précédents la course, qui a eu lieu le dimanche 17 octobre. « Le jeudi et le vendredi nous sommes, les deux classes de deuxième année et moi-même, allés aider l’organisation pour la remise des dossards aux participants et également pour la préparation des ravitaillements. Ces deux jours sont rentrés dans le programme du module que j’enseigne.  Le dimanche (jour de la course) les élèves avaient la possibilité d’être présents ou non. Sur la totalité des étudiants présents les jeudi et vendredi, la moitié était avec moi le dimanche (c’est-à-dire une trentaine). Nous nous sommes positionnés au point de ravitaillement numéro 3 (17ème kilomètre) et avons préparé en amont les différentes boissons à distribuer aux coureurs », détaille Gérard Barin

D’après Salomé, les missions des étudiant.es étaient simples mais nécessitaient une importante concentration : « Notre journée était rythmée, dés notre arrivée, car nous avons d’abord déballé les tables pour ainsi mettre en place la zone de ravitaillement numéro 3 sur laquelle nous étions présents.

Ensuite, notre tâche était la suivante : ouvrir les bouteilles d’eau, les placer sur les tables puis tendre le bras pour les donner aux coureurs durant la course ». 

Souvent mis de côté, le bénévolat reste une possibilité non négligeable lorsque l’on souhaite acquérir de l’expérience. Et ce quel que soit le milieu…















Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.