PARIS SCHOOL OF SPORTS ET LE PARIS VOLLEY : UN PARTENARIAT QUI MARCHE

Le partenariat entre Paris School of Sports et le Club du Paris Volley, signé en mai dernier pour un accompagnement pédagogique à 360° constitue une opportunité pour nos nombreux étudiant.es !  Cet engagement bilatéral permet, entre autre aux étudiant.es volontaires, de devenir bénévoles en aidant avant ou pendant les matchs à domicile du club. Ainsi ils peuvent, dès le début de leurs études, enrichir leur apprentissage de manière concrète !

C’est le choix qu’a décidé de faire Tom Pouzenc, étudiant en deuxième année de Bachelor : « Cette expérience a été très intéressante et a suscité chez moi l’envie de découvrir de nouvelles choses, que ce soit en tant que bénévole ou dans l’organisation d’un événement sportif de ce type ». 

Un concours de circonstances décisif


Arrivé en retard le jour du match il précise, non sans ironie, qu’il ne restait plus beaucoup de choix lorsqu’il a du décider quel poste il occuperait en tant que bénévole lors de cette journée. Incarner la mascotte du club lui est alors apparu très naturel : « Dès mon arrivée et dû à mon retard j’ai eu le choix entre deux postes : mascotte ou remplisseur de gourde. Revêtir le costume imposant de mascotte a tout de suite été pour moi une évidence, car ce rôle est essentiel lors d’un match. Mon objectif était donc d’animer et d’arriver sans complexe face au public ce qui n’est pas forcément évident. Les personnes qui me connaissent n’étaient pourtant pas étonnées, car l’animation et l’envie de réunir correspondent bien à mon caractère ».    

Tout s’est ainsi vite enchainé et Tom a pu mettre en avant des qualités qui lui sont propres comme le dynamisme, la réactivité, la créativité ou encore l’animation…

Le rôle d’une mascotte 

Ses objectifs tout au long de la journée étaient clairs : en ce dimanche d’Halloween il devait, lors de l’accueil des spectateurs, distribuer des bonbons et friandises pour les plonger dans l’ambiance. Ensuite sa principale mission consistait à interagir avec le public, en fonction des actions du match : « J’ai dû, avec l’autre mascotte, animer la foule en réagissant aux situations de matchs (point pour le Paris Volley, actions chaudes…). L’objectif était de faire monter l’ambiance dans la salle tout en changeant de place pour interagir avec l

e plus de spectateurs. C’était éprouvant physiquement car j’ai très vite eu chaud lorsque j’ai revêtu entièrement le costume, mais surtout délicat car les déplacements étaient difficiles à cause d’une visibilité très réduite. J’en garderai malgré tout un très bon souvenir, avec l’envie de revenir ». 

Être bénévole permet donc de découvrir et d’apprendre des tâches précises, qui peuvent varier pour un sport en particulier ou d’un sport à l’autre.  








Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.